Marianites Home Page

Soeur Anne Marie Niquet, MSC

In Memoriam
1923-2021

Anne Marie Niquet est née le 22 novembre 1923 à Mégrit dans les côtes d'Armor. D'une fratrie de 8 enfants elle était la

Jeune elle entend l'appel à la vie religieuse qu'elle attribue aux prières et à la foi fervente que lui a transmise sa maman

Elle vient travailler au Mans, à la clinique des Marianites pour apprendre le métier d'aide-soignante, elle trouve une équipe joyeuse et travailleuse qui aime se dévouer aux malades, ces jeunes filles l'adoptent et elles se prennent d'amitié pour la communauté de religieuses infirmières toutes dévouées au service des malades et vivant en communauté.

C'est ainsi que le 26 octobre 1942, Anne Marie entre au postulat des sœurs Marianites à Précigné.

Puis au noviciat le 14 juin 1943. Elle y reçoit le nom de Sœur Marie Jean l'évangéliste. Elle fait ses vœux temporaires le 7 juillet 1944 et ses vœux perpétuels le 10 août 1947.

Comme jeune sœur, elle travaille à la clinique des Marianites, avenue Bollée en même temps qu'elle fait ses études d'infirmière à l'hôpital.

En 1958 elle est envoyée à l'hôpital N.D.de Ste Croix à Mont-Laurier au Canada, elle y est tour à tour chargée de la Salle d'opération, responsable de la communauté et administratrice de l'hôpital.

A son retour en France en 1973 elle vient à la clinique Ste Croix au service de réanimation jusqu'en 77 où elle devient responsable de la clinique et de la communauté jusqu'en 1998.

Elle rejoint alors la communauté des Tilleuls qui vient d'être créée,

Elle a participé à tous les chapitres généraux de la congrégation, elle a été assistante provinciale et s'est investie pour les Marianites de France en particulier avec l'équipe du conseil qui est à l'origine de notre maison N.D. de la Solitude que nous habitons actuellement

En 2001 elle est nommée dans cette maison pour y être infirmière responsable de veiller à la santé des sœurs

En 2005 elle prend sa retraite.et commence une vie de communauté plus calme. Elle a le temps de se reposer de penser à sa famille à laquelle elle est très attachée. Le départ de sa sœur Raymonde l'a beaucoup peinée elle a remis toute son affection à vous tous et elle souffrait de ne plus vous entendre au tel.

Elle aime la sérénité de sa chambre et les moments de prière ensemble ainsi que les temps de lecture et d'échanges, elle reste très réservée et silencieuse, le fait que son audition se détériore la fatigue beaucoup, elle doit faire aussi de nombreux petits séjours à la clinique Victor Hugo pour des transfusions de sang ou d'autres soins 

Ces derniers mois ont été douloureux et sa santé a très vite décliné. Le fait de devenir dépendante l'a beaucoup fait souffrir moralement, surtout lorsqu'elle ne connaissait pas la personne qui la soignait.

Les soignantes de la maison qui s'occupaient d'elle ont été particulièrement attentives à elle ces dernières semaines et avaient déjà mis en place le protocole des soins palliatifs .Merci à vous toutes pour votre attention, votre patience, et votre efficacité lors de ses nombreuses chutes

Merci Dieu, pour sa longue vie toute donnée à vous et aux autres .Prenez la maintenant dans votre repos pour toujours

Au revoir Anne Marie